ARTICLES




Monnaies impériales           
                 Egypte romaine - Alexandrie

       Drachmes de bronze
      & tétradrachmes



Voici une sympathique petite collection de "bronzes alexandrins".

La plupart de ces monnaies ont été frappées sous la dynastie dite "adoptive" (je traduis de l'anglais). "Adoptive" parce que les empereurs de cette dynastie (qui n'en est pas vraiment une) avaient pour coutume d'adopter leur successeur, en général parmi les candidats les plus compétents. Seul Marc Aurèle dérogea à cette règle. Son fils Commode lui succéda et la chute de ce dernier (il fut assassiné) marqua la fin de l'âge d'or de l'empire.






Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux


Antonin le Pieux (Empereur romain 138-161 apJC).
Légende en grec : AVT KAIC AΔP ANTWNINOC CEB.

Pourquoi en grec ? Et bien, simplement parce que le grec était pratiqué sur tout le pourtour oriental de la méditerranée (et ce depuis les conquêtes d'Alexandre le Grand).

Bronze alexandrin - drachme - Nilus & Euthenia


Revers. Le Nil personnifié, assis sur un rocher. Couronne de lotus, himation couvrant la partie inférieure, tenant roseau et corne d'abondance. Debout devant lui, Euthenia vêtue d'un chiton et d'un peplos, coiffée d'un uraeus, épis de blé dans une main, qu'elle offre à Nilus.

Euthenia symbolisait la prospérité dans la grèce ancienne. Dans l'antiquité (et jusqu'à la construction du barrage d'Assouan en 1970), le nil débordait de son lit une fois par an. Chargé de limons, il irriguait et fertilisait les terres arrables, conférant prospérité à l'Egypte entière... ainsi qu'à Rome.

Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux


Antonin le Pieux.
Légende en grec : AVT K T AIΛ AΔP ANTWNEINOC CEB

LE (au revers) = année 5 (càd 141-142 apJC) du règne de l'empereur.

Bronze alexandrin - drachme - Isis & Harpokrate

Revers. Temple égyptien. Deux colonnes ventrues soutiennent un fronton semi-circulaire. Disque et uraei sur celui-ci. Dans le temple, Isis est assise, coiffée du disque à cornes, vêtue d'un chiton et manteau, allaitant Harpokrate.

Harpokrate n'est pas à confondre avec Hippocrate. Dans la mythologie grecque développée sous les ptolémées, Harpocrate est le dieu du silence, des secrets et de la confidentialité. Il est le pendant du dieu égyptien Horus "enfant", incarnation du soleil naissant. Harpocrates dérive de l'égyptien Har-pa-khered ou Heru-pa-khered ("Horus l'Enfant"). Chez les égyptiens, Horus fut conçu par Isis, la déesse mère.







Bronze alexandrin - drachme - Trajan


L'empereur romain Trajan (98-117 AD).
Légende en grec : AVT TPAIAN CEB ΓEPM ΔAK

ΓEPM et ΔAK sont les diminutifs de Germanikos & Dakikos (Germanicus & Dacicus). Ce sont des titres ou surnoms attribués à l'empereur pour l'honorer et commémorer ses victoires sur les peuples germaniques et les daces (actuelle Roumanie).

Beau profil vigoureux.

Bronze alexandrin - drachme - Temple d'Isis - Pylones


Revers. "Pylone" d'un temple. Au dessus de la porte figure la statue d'Isis, coiffée du disque à cornes et plumes, un sceptre à la main. Quatre ouvertures sur la partie supérieure de chaque aile.

LIB = année 12 (càd 108-109 apJC) du règne de l'empereur.

J'imagine que ce portail se réfère au(x) pylone(s) du temple d'Isis à Philae (ou un autre temple dédié à la "déesse mère").

Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux

Antonin le Pieux (138-161 AD).
Légende grecque : AVT K T AIΛ AΔP ANTWNEINOC CEB EVC

AVT[OKRATOROC] => Imperator
K[AICAP] => Caesar
T[ITOY] => Titus
AIΛ[IOC] => Aelius
AΔP[PRIANOC] => Hadrian
ANTWNEINOC => Antoninus
CEB[ASTOC] => Augustus
EVC[...] => Pius ?

Le titre "imperator" ne signifiait pas "empereur", mais plutôt "général-en-chef". Pompée, au temps de la république, portait ce titre. C'est le terme "augustus" qui désignait formellement les empereurs.

Bronze alexandrin - drachme - Hercules


Revers. Parmi les 12 travaux d'Hercule, voici le dixième : le vol des boeufs de Géryon.

Le roi Eurystheus avait ordonné au héros de lui apporter le troupeau du monstre Géryon. On s'en doute bien, Géryon n'a pas vu ça d'un bon oeil. Il protesta avec véhémence (en gros il se rua en criant comme un forcené - ce que je ferais également). Hercule, diplomate, lui décocha une volée de flèches mortelles.

LΔEKATOV = année 10 (146-147) du règne de l'empereur.







Bronze alexandrin - drachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD).
Légende en grec: AVT KAIC TPAIAN AΔPIANOC CEB

Bronze alexandrin - drachme - Nile


Revers. Le nil personnifié, allongé sur un crocodile, couronné de lotus, partiellement vêtu d'un himation, un roseau dans une main, une corne d'abondance dans l'autre.

LIH = année 18 (càd 133-134 apJC) du règne de l'empereur.

L'inondation annuelle des terres arables, provoquée par le débordement du Nil, apportait prospérité au pays tout entier, et même au delà, d'où la corne d'abondance (cf première monnaie).

Bronze alexandrin - drachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AVT KAI TPAIA ADRIA CEB

Revers : L ΔWΔEK = année 12 (càd 127-128 apJC)

Bronze alexandrin - drachme - Nilus / Nile

Revers. Le nil personnifié, appuyé sur un éléphant (ou hippopotame), couronné de lotus, partiellement vêtu d'un himation, un roseau dans une main, dans l'autre une corne d'abondance de laquelle surgit un génie enfant pointant du doigt les lettres "IS".

Au sujet du Nil, voir 5ème monnaie. Un génie (daímôn chez les grecs) était une instance individualisée d'une nature divine, manifestée dans toute personne individuelle, endroit ou objet. Outre les divinités tutélaires, désignées par les noms de Pénates et de Lares, les empires, les provinces, les villes, les campagnes, en un mot tous les lieux, avaient leur génie protecteur, et chaque homme avait le sien.
A quoi correspond le génie enfant sur cette monnaie ? Et que signifient les lettres "IS" ? A vous de me le dire !







Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux


Antonin le Pieux (138-161 AD).
Légende en grec : AYT K T AIΛ AΔP ANTWNEINOC CEB EYC

LH (voir revers) = année 8 (càd 145-146 apJC) du règne de l'empereur.

Bronze alexandrin - drachme - Sphinx

Revers. Sphinx ailé appuyé sur une roue.

Dans la tradition grecque, le sphinx est doté d'une tête de femme. Son corps est celui d'une lionne. Il peut être ailé et doté d'un serpent en guise de queue. Le sphinx égyptien est dépeint sous les traits d'un homme (androsphinx). Il est tout aussi féroce mais moins "malveillant" que son pendant grec. Ils ont tous deux un rôle de gardien, à l'entrée des temples.

La coiffe - cornes, plumes et disque - me font penser à Isis. Si tel est le cas, comment faut-il l'interpréter ? Et que signifie la roue ? Ne serait-ce pas plutôt un bouclier ?

Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux


Antonin le Pieux (138-161 AD).
Légende en grec : AYT K T AIΛ AΔP ANTWNEINOC CEB EYC

Bronze alexandrin - drachme - Roma

Revers. Rome personnifiée, assise, coiffée d'un casque et vêtue du chiton, le sein droit découvert. Un peplos couvre l'aine, les jambes et le bras gauche. Dans la main droite se dresse Nike (victoire ailée) décernant couronne et palme. Dans la main gauche, glaive (parazonium) dans son fourreau. Bouclier à son côté.

LEN A TOV = année 9 (càd 145-146 apJC) du règne de l'empereur.

Pour être honnête, je ne vois pas un bouclier mais une roue. Ou alors peut-on suggérer que la roue de la monnaie précédente est en réalité un bouclier !







Bronze alexandrin - drachme - Hadrien

Hadrien (117-138 AD).
Légende en grec : AYT KAI TPAI AΔPIA CEB

AYT[OKRATOROC] => autokratoros, càd "imperator", qui ne signifie pas "empereur" mais plutôt "général-en-chef" !
KAI[CAP] => caesar. Après Jules César, "césar" est devenu un titre conféré aux empereurs et aux candidats désignés à la succesion.
TPAI[ANOC] => Trajan. Le prédécesseur d'Hadrian et son père "adoptif".
AΔPIA[NOC] => Hadrien
CEB[ASTOC] => sebastos, à savoir "Auguste", ce qui après Octave (le neveu de César) devint le titre impérial.

Bronze alexandrin - drachme - Quadrige - Chevaux

Revers. L'empereur debout sur un char tiré par quatre chevaux (quadrige), tenant une branche de laurier et l'aquila (aigle romain).
LIS = année 16 (càd 131-132 apJC) du règne de l'empereur.

Le quadrige et la branche de laurier symbolisent la victoire. De retour d'une campagne victorieuse, le général ou l'empereur se voyait accordé, en quadrige, une entrée triomphale dans la Ville. Ce qui est un peu paradoxal, sachant qu'Hadrien n'a jamais vraiment mené ses hommes à la guerre. Il a passé le plus clair de son temps à inspecter/visiter les provinces de son empire pacifié.
L'aquila, perché sur le bâton/sceptre, n'est pas visible sur cet exemplaire.

Alexandrian bronze drachma - Hadrian

Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec (illisible)

Alexandrian bronze drachma - Quadriga - Horses

Revers. Voir monnaie précédente.

Les chevaux ont un joli relief.







Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux


Antoninus Pius (138-161 AD)

Légende en grec : AYT K T AIΛ AΔP ANTWNEINOC CEB

Revers : [LENΔE]KAT[OV] = année 10 (càd 146-147 apJC) du règne de l'empereur.

Bronze alexandrin - drachme - Isis & Phare d'Alexandrie

Revers. Isis "Pharia", vêtue d'un chiton et d'un peplos flottant au vent, tient des deux mains et du pied gauche une voile gonflée par le vent. Sistre à la main droite. Devant elle, le phare d'Alexandrie : une tour carrée surmontée d'un brasier (couvert). A son sommet une statue d'Isis Pharos avec situle et sceptre. De chaque côté un triton soufflant dans un buccinum.

Le phare fut détruit par une série de tremblements de terre au Moyen Âge. Il figurait parmi les "Sept Merveilles" du monde antique. Sa lumière était perçue de très loin par les navires.

Cette monnaie n'est pas dans un très bel état, toutefois la plupart des détails sont encore bien visibles.

Bronze alexandrin - drachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AYT [KAIC TPAIAN AΔPIAN]OC CEB

Bronze alexandrin - drachme - Isis & Phare d'Alexandrie

Revers. Isis et le phare d'Alexandrie. Voir monnaie précédente.

LIH = Année 18 (càd 133-134 apJC) du règne de l'empereur.

Isis est un peu plus détaillée sur cet exemplaire.







Bronze alexandrin - drachme - Antonin le Pieux


Antonin le Pieux (138-161 AD)

Légende en grec : [AYT K T] AI[Λ] AΔP ANTWNINOC [CEB EYC]

15,9 gr

Bronze alexandrin - drachme - Helios

Revers. Buste radié d'Hélios. Du moins, c'est ce que je pense. Je n'ai pas réussi à trouver ce type dans le catalogue du British Museum édité en 1892 (la seule édition exhaustive sur laquelle j'ai réussi à mettre la main).

J'ai également du mal à déterminer la date. Est-ce "LH" (année 8, càd 144-145 apJC) ?

Hélios était la personnification du soleil dans la mythologie grecque. Il était décrit comme un titan au physique juvénile et gracieux, couronné de l'auréole solaire (couronne "radiée"). Chaque jour, il conduisait le chariot solaire à travers le ciel. Avec le temps, Hélios fut assimilé au dieu de la lumière, Apollon.

Alexandrian bronze drachma - Faustine II


L'impératrice Faustina II, fille d'Antonin le Pieux, épouse de Marc Aurèle.
Légende en grec : ΦAVCTINCEB EVCEBCEBΘEVΓA

ΦAVCTIN => Faustina
J'ai du mal à lire le grec (qui plus est le grec ancien) et le reste de la légende me laisse un peu perplexe. Votre aide est la bienvenue.

Alexandrian bronze drachma - Triptolemos / triptolème

Revers. Triptolemos dans un chariot tiré par deux serpents ailés, vêtu de la chlamyde, répand des semences.

LIΔ = année 14 (càd 150-151 apJC) du règne de l'empereur Antonin le Pieux.

Dans la mythologie grecque, Triptolemos est toujours associé à Déméter (déesse de la fertilité et des récoltes) qui lui a enseigné les arts agricoles. Triptolemos parcourut la Grèce sur un chariot ailé afin de transmettre ce savoir aux populations.
Triptolemos est également associé au culte à mystères éleusinien et à l'espoir d'une vie après la mort.







Bronze alexandrin - drachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AVT KAIC TPAIAN AΔPIANOC CEB

Bronze alexandrin - drachme - Athéna

Revers. Athéna, coiffée d'un casque corinthien à crête, portant le chiton (et sans doute l'aegis); tient deux épis de blé dans la main droite (partie érodée), tandis que la main gauche repose sur un bouclier.

LIZ = année 17 (càd 132-133 apJC)

Bronze alexandrin - drachme - Antoninus Pius


Antonin le Pieux (138-161 AD)

Légende en grec : AVT K T AIΛ AΔP ANTWNINOC CEB EYC

Bronze alexandrin - drachme - Jupiter et Sagittaire

Revers. Buste de Zeus, couronne de lauriers. A droite, Centaure au galop, arc tendu. Au dessus, une étoile.

LH = Année 8 (càd 144-145 apJC) du règne de l'empereur.

Cette scène se réfère au passage de Jupiter dans la constellation du Sagittaire. C'était un événement céleste jugé suffisamment important pour mériter de figurer sur un revers monétaire.







Bronze alexandrin - drachme  - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AYT KAIC TPAIA AΔPIANOC CEB

Revers: LKA = année 21 (càd 136-137 apJC)

Bronze alexandrin - drachme - Autel du Césareum

Autel hexastyle du Césareum. Bûcher* au sommet, une aplustre** à chaque angle. Déesse voilée (Eusebeia ?) entre les deux colonnes centrales. Chaises curules entre les autres colonnes. La structure repose sur deux gradins encadrés par les serpents Agathodaemon et Uraeus.

* (certains y voient une représentation du Mt. Argaeus)

** sorte de hautes volutes en bois qui ornaient la poupe des navires.

Bronze alexandrin - drachme - Trajan


Trajan (98-117 AD)

Légende en grec : AVT TPAIAN CEB ΓEPM ΔAKIK

Bronze alexandrin - drachme - Nike et trophée

Revers. Nike érigeant un trophée, palme à la main gauche.

LIA (?) = année 12 (càd 107-108 apJC)

Dans la mythologie grecque, Nike personnifiait la victoire. Victoria était son équivalent romain. Cette monnaie est en mauvais état, toutefois le trophée (boucliers, lances, casque et cuirasse) est assez bien détaillé et vaut le coup d'oeil.







Bronze alexandrin - drachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AYT KAIC TPAIAN AΔPIANOC CEB

Revers : LIH = année 18 (càd 133-134 apJC) du règne de l'empereur.

Bronze alexandrin - drachme - Euthenia & Déméter

Revers. Euthenia debout à droite, coiffée d'un couronne d'épis, portant voile, chiton et péplos, tient des épis dans la main droite, levée, et un sceptre dans la gauche. Face à elle, Déméter, vêtue à l'identique, coiffée d'un modius, tient des épis dans la main gauche, baissée, et une longue torche dans la main droite.

Au sujet d'Euthenia, voir la première monnaie. Le modius était une unité de mesure. La référence aux moissons et à la prospérité est évidente. N'oublions pas que Rome dépendait de l'Egypte pour l'approvisionner en grains (annone). Que cet approvisionnement vienne à manquer et l'empereur se voyait confronté à des émeutes qui, dans le pire des cas, menaient à sa chute.

Bronze alexandrin - drachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AVT KAIC TPAIAN AΔPIANOC CEB

Bronze alexandrin - drachme - Euthenia & Déméter

Revers. Voir monnaie précédente.

LIH = année 18 (càd 133-134 apJC) du règne de l'empereur.







Bronze alexandrin - drachme - Trajan

Trajan (98-117 AD)

Légende en grec : [AVT] TPAIAN CEB ΓEPM ΔAKIK

Bronze alexandrin - drachme - Quadrige - Elephants

Revers. L'empereur debout sur un char tiré par quatre éléphants (quadrige), tenant une branche de laurier et l'aquila (aigle romain).

LIE = année 15 (càd 112-113 apJC) du règne de l'empereur.

Cette monnaie n'est pas en très bon état, mais elle est intéressante. Trajan était l'empereur "conquérant" de la dynastie des Antonins. C'est sous son règne que l'empire atteint son expansion maximale. Les éléphants, remplaçant les chevaux habituels, conféraient une dimension exotique au triomphe et véhiculaient un message de puissance.

Bronze alexandrin - drachme - Alexandre Sévère

Alexandre Sévère (222-235 AD).
Légende en grec : A KAI MAP AYP CEV ALEXANΔROC EY CE

A[VTOKRATOROC] => Imperator
KAI[CAP] => Caesar
MAP[KOS] => Marcus
AYP[HΛIOC] => Aurelius
SEV[HPOC] => Severus
ALEXANΔROC => Alexander
EY => ?
CE[BASTOC] = Augustus

Je trouve cette monnaie assez émouvante en ce sens qu'elle est vraissemblablement la dernière émission dans ce format monétaire. Les drachmes de bronze subirent par la suite une très forte dévaluation.

Bronze alexandrin - drachme - Hygieia

Revers. Buste d'Hygieia, voilée, drapée et ceinte d'une couronne de laurier. Devant elle, un serpent enroulé autour d'une branche d'olivier. Feuille de palmier dans le champ.

LI = année 10 (du règne de l'empereur).

Alexandre fut le dernier empereur de la dynastie des Sévères. Son assassinat inaugura le crise du IIIème siècle, marquée par les invasions, 50 années de guerres civiles et une très forte dévaluation monétaire.

Hygieia personnifiait la santé. Fille du dieu de la médecine Asclépios, son nom est à l'origine du mot "hygiène".






Quelques tétradrachmes...






Alexandrie - tétradrachme - Tibère & Auguste


Tibère (14-37 AD)

Légende en grec : TIBERIOΣ KAEΣAP ΣEBASTOΣ

LZ = année 7 (càd 20/21 apJC) du règne de l'empereur.

Et dire que cette monnaie fut frappée du vivant du Christ... !

Alexandrie - tétradrachme - Tibère & Auguste


Revers : tête d'Auguste, radiée.

Légende en grec : ΘEOΣ (divus) ΣEBASTOΣ (Augustus)

C'est un portrait réellement magnifique. Auguste (Octave de son vrai nom) fut déifié après sa mort (divus). Tibère lui succéda.

Alexandrie - tétradrachme - Tibère & Auguste

Le titre d' "auguste" (Augustus) fut accordé par le Sénat romain en 27 av. JC à Octavien. L'origine de ce nom est à rapprocher des augures de la religion romaine. Les augures interprétaient les volontés de Jupiter, déterminant ce qui était « fas », permis par Jupiter et les dieux, et « nefas », interdit par eux. On peut donc supposer que ce titre signifiait qu'il était celui dont la parole avait force d’augure.

Alexandrie - tétradrachme - Tibère & Auguste

Ce titre, qui fut porté par la quasi totalité des empereurs, survécut à l'avènement du Christianisme et perdura jusqu'au début du VII siècle : l'empereur Héraclius l'abandonna au profit du titre de basileos - roi, en grec.

Il est à noter qu'Octave se fit d'abord appeler Romulus, en référence au fondateur (et premier roi) de la Ville Eternelle. Toutefois il s'en défit, de crainte qu'il ne soit assimilé à la monarchie. Depuis l'avènement de la république, le terme rex (roi) avait en effet une connotation péjorative.







Alexandrie - tétradrachme - Néron


Néron (54-68 AD)

Légende en grec : NEPW KΛAV KAEΣ ΣEB ΓEP

NEPW => nero
KΛAV[ΔIOΣ] => claudius
KAEΣ[AP] => césar
ΣEB[ASTOΣ] => auguste
ΓEP[MANIKOΣ] => germanicus

Un buste peu flatteur... !

Alexandrie - tétradrachme


Revers : Alexandrie personnifiée, coiffée d'une tête d'éléphant.

Légende en grec : AVTOKPA[TOPOΣ] (imperator)

LIB = année 12 (càd 65/66 apJC) du règne de l'empereur.

Alexandrie, porte de l'afrique, avait une connotation exotique, d'où la coiffe.

Alexandrie - tétradrachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AVT KAIC TPA AΔPIANOC CEB

Alexandrie - tetradrachme - Tyché


Revers : Tyché allongée sur un divan, main droite sur un gouvernail.

LK = année 20 (càd 135-136 apJC) du règne de l'empereur.

Tyché était la déesse tutélaire qui présidait à la destinée des cités (contribuant à leur prospérité), raison pour laquelle elle était souvent coiffée d'une couronne composée d'un rempart ponctué de tours. Toutefois ce n'est pas le cas sur cette monnaie (je pense qu'elle est coiffée d'un modius). J'imagine que le gouvernail doit être perçu comme une métaphore.
Le divan a l'air sympa...







Alexandrie - tétradrachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AVT KAIC TPAI AΔPIA CEB

Alexandrie - tétradrachme - poignée de main


Revers. Poignée de main.

Légende en grec : ΠATEP ΠATPIOΔOC
=> Pater Patriae => Père de la Patrie

LIΓ = année 13 (càd 128/29 apJC) du règne de l'empereur.

Si quelqu'un peut m'en dire plus sur cette poignée de main...

Alexandrie - tetradrachme - Hadrien


Hadrien (117-138 AD)

Légende en grec : AVT KAIC TPAI AΔPIA CEB

Alexandrie - tetradrachme - Nilus / Nile


Revers. Le nil personnifié, allongé sur un crocodile, couronné de lotus, partiellement vêtu d'un himation, un roseau dans une main, une corne d'abondance dans l'autre.

LIZ = année 17 (càd 132-133 apJC) du règne de l'empereur.

L'inondation annuelle des terres arables, provoquée par le débordement du Nil, apportait prospérité au pays tout entier, et même au delà, d'où la corne d'abondance (cf cinquième monnaie).







Alexandrie - tetradrachme - Commode


Commode (180-192 AD)

Légende en grec : M A KOM ANTW CEB EY CEB

M[APKOC] => Marcus
A[YPHΛIOC] = Aurelius
KOM[MOΔOC] => Commodus
ANTW[NINOC] => Antoninus
CEB[ASTOC] => Augustus

Alexandrie - tetradrachme - galère et phare


Revers. Le phare d'Alexandrie : Une tour carrée surmontée d'un brasier (couvert). A son sommet une statue d'Isis. De chaque côté un triton soufflant dans un buccinum. A droite, une galère naviguant sur les flots.

LKΘ = année 29 (càd 188/89 apJC) du règne de son père Marc Aurèle.






Et quelques dichalkons...






Alexandrie - dichalkon - Trajan


Trajan (98-117 AD)

Pas de légende

Un peu flou, je sais. Le format des monnaies est très petit (dichalkon) et mon appareil pourrait être meilleur.

Alexandrie - dichalkon - Couronne Hemhem et couronne à double plume


Revers : Couronne Hemhem et couronne à double plume.

LIZ = année 17 (càd 113/114 apJC) du règne de l'empereur.

La couronne Hemhem est l’une des couronnes rituelles de l’Égypte antique. Elle est formée de trois couronnes Atef (faisceau de roseaux flanqué de deux plumes d'autruches, coiffé d'un disque solaire) surmontant deux cornes de bélier.

La couronne à double plume : Deux plumes d'autruche (ou de faucon) surmontent deux cornes de bélier ainsi qu'un disque solaire. Etait-ce une couronne que portait la déesse Isis ?